Coronavirus et maladies rhumatismales inflammatoires

Recommandations de la Société Royale Belge de Rhumatologie pour les patients souffrant de rhumatismes inflammatoires ou maladies auto-immunes sous immunosuppresseurs (incluant les traitements biologiques) dans le contexte de l’épidémie de Coronavirus (Covid-19)

4 mars 2020

Modification du 18/03/2020. Veuillez prendre connaissances des dernières recommandations accessibles en cliquant ici.

Pour les patients souffrant de maladies rhumatismales, y compris ceux sous traitements biologiques injectables ou oraux (bDMARDs/biological DMARDs ou tsDMARDs/tatergeted synthetic DMARDs comme les inhibiteurs de JAK), les mêmes mesures de prévention de base s’appliquent en ce qui concerne le virus COVID-19 que pour la population générale. Vous trouverez ces mesures sur le site https://www.info-coronavirus.be/fr/:

  • lavage des mains régulier
  • utilisation de mouchoirs en papier
  • éternuer ou toussez dans le pli du coude
  • rester à la maison si vous êtes malade.

Les symptômes d’une infection par le Coronavirus varient de problèmes modérés à sévères aux voies respiratoires, s’accompagnant de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires.

En l’absence de symptômes d’infection virale, il n’est pas recommandé d’interrompre le ou les traitements.

En cas de signe d’infection virale, l’arrêt temporaire des traitements biologiques et des inhibiteurs de JAK est indiqué. En ce qui concerne les autres traitements de type Ledertrexate®/methotrexate, Salazopyrine®/sulfasalazine, Plaquenil®/hydroxychloroquine, Arava®/leflunomide ou la cortisone orale, une discussion au cas par cas avec votre médecin et votre rhumatologue est préconisée avant toute interruption.

En cas de suspicion d’infection par le Coronavirus, il faut contacter votre médecin et rester chez vous au moins jusqu’à la disparition des symptômes (au minimum 7 jours).

Conseils supplémentaires en cas de suspicion de contamination : suivre les symptômes, rester à l’écart de vos proches, porter un masque en présence d’autrui ou rester à une distance de plus de 1,5 mètres ou, à défaut, utiliser un  foulard  ou  tout  tissu  couvrant  la  bouche, aérer les pièces de séjour, se laver les mains après chaque toux, éviter de partager des objets, désinfecter les surfaces, nettoyer les toilettes après les selles.

Si vous avez prévu de voyager : les avis de voyage les plus récents se trouvent sur le site web du SPF Affaires étrangères. Les conseils aux voyageurs sont constamment mis à jour afin de permettre aux voyageurs de prendre les bonnes décisions. Il n’est pas dangereux de voyager vers des destinations où le virus n’est pas (ou pas encore) en circulation. Si vous voyagez vers une destination où l’épidémie sévit, le risque que vous soyez contaminé reste faible. Il est cependant possible que vos projets de vacances soient contrariés dans la mesure où certains endroits risquent d’être fermés au public.

 

Tapez votre recherche et appuyez sur la touche Enter pour la lancer