Rencontre avec les étudiants de la Sainte-Union à Dour

La mardi 14 janvier 2020, Marie-Claude et Margareth représentaient CLAIR lors de la journée d’échanges avec les associations de patients à l’école de la Sainte-Union de Dour.

Cette journée d’échanges était organisée par la LUSS (Ligue des Usagers des Services de Santé) qui fédère les associations de patients dans la partie francophone du pays. Tout au long de la journée, les élèves, mais également un public plus large que les étudiants de l’école, pouvaient accéder aux stands et poser leurs questions.

Stands présents

  • HTAP Belgique ASBL (Hypertension Artérielle Pulmonaire) ;
  • Association des Parents d’Enfants Déficients Auditifs Francophones – APEDAF asbl
  • Choisir sa mort : une liberté, un droit ! ;
  • Le don d’organes ;
  • PETALES Belgique (Parents d’Enfants présentant des Troubles de l’Attachement) ;
  • CLAIR (Lupus Erythémateux, Sclérodermie, Arthrite Psoriasique, Arthrite Juvénile,
    Spondylarthrite Ankylosante, Polyarthrite Rhumatoïde).

Compte-rendu de Margareth et Marie-Claude 

« Tout au long de cette journée, des élèves se sont présentés à nous. Essentiellement des élèves de la section aides-familiales et de la section aides-soignantes.
Ces jeunes seront amenés de par leur mission d’aide-familiale ou aide-soignante à côtoyer des personnes souffrant de pathologies arthritiques qui peuvent occasionner un manque certain de mobilité.

Nous leur avons expliqué simplement les différentes affections inflammatoires rhumatismales. Ces jeunes, pour la plupart, avaient entendu parler de l’arthrose, mais pas de ces pathologies aux noms bizarres. Néanmoins, certains connaissaient une de ces affections car un membre de leur famille ou une connaissance en souffrait.
La motivation de certains élèves nous a agréablement surprises, même si pour d’autres, peu intéressés, il aurait mieux valu ne pas nous limiter seulement à un stand. Une intervention d’une petite demi-heure dans les classes serait plus séduisante. De plus, cela permettrait à tous les étudiants d’avoir assez de temps pour nous écouter.

Nous retiendrons de cette journée qu’il est plus facile d’intéresser les jeunes aux réseaux sociaux et internet qu’aux maladies rares, aux maladies chroniques, à la santé mentale, au handicap ! Et ce n’est que normal, ils sont jeunes et ont encore toute la vie devant eux.

De plus, cette journée d’échanges a permis à ces jeunes de savoir que ces maladies existent et que des associations de patients peuvent aider les patients et leurs proches. »

CLAIR remercie l’école de la Sainte-Union de Dour pour son initiative, celle d’ouvrir l’école vers l’extérieur et son accueil irréprochable. Merci également au personnel de la LUSS : accueillantes, aidantes pour la mise en place des flyers, etc… Que du bonheur !